La littérature près de chez vous

Swinging mai 68

  • Collection : Années 60
  • Auteur : Jean-Claude FOURNIER
  • Format : 140 x 225 mm - 440 pages
  • 20,90 €

Présentation

Ce roman nous replonge dans l’Europe des « sixties » avec l’« exil » du héros outre-Manche, en 1968. De son poste d’observation londonien, le pays natal se rappellera à son bon souvenir en mai 68. Lui qui était parti voir ailleurs afin de découvrir des mentalités plus libres, voire des moeurs plus légères, ne peut rentrer au quartier latin faire SA révolution. Il est condamné à vivre par procuration des événements que lui et toute la jeunesse de l’époque attendaient depuis longtemps d’une manière plus ou moins latente. De retour en Auvergne, il assiste, en outsider en quelque sorte, à la queue de la comète « révolutionnaire » et à une « normalisation soft » qui ne dit pas son nom mais qui siffle la fin de la récréation soixante-huitarde et de son idylle avec une jeune Anglaise connue à Londres.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
partagez !

Auteur

Jean-Claude Fournier a vécu les années dont il nous parle dans ce troisième roman. Il a effectué le « pèlerinage » en Suède qu’une génération d’adolescents provinciaux frustrés effectuait dans ce pays, afin d’y trouver des délices supposés, souvent fantasmés, que les lois natalistes de la France d’avant 68 interdisaient aux postulants à l’amour libre et que les moyens de contraception permettaient déjà dans les pays du nord à la même époque. Il a vécu la déception de son personnage, qui voudrait aller voir au quartier latin ce qu’il se passe, mais ne peut le faire en raison des grèves des transports dans l’hexagone. Il a partagé l’enthousiasme de son héros envers les événements, mais aussi ses doutes quant à la radicalité de certaines revendications. Après Le Prince des parquets-salon et Hollywood-sur-Cher, il nous livre ici son troisième opus sur les années 60.

Critique

Nos Suggestions