La littérature près de chez vous

Marie du BERRY

Marie-Claude Callot, née en 1949 à Lissay-Lochy dans le Cher, est connue sous le nom de Marie du Berry qu’elle a reçu des Belges car elle a vécu pendant 25 ans en Belgique aux côtés de son mari Jacques Hardy, (de nationalité belge). Elle a animé durant un  quart de siècle, le seul Centre Rural de Jeunesse de Belgique (centre culturel) et dans ce cadre, pas moins de 13 Rencontres Franco-Belges avec le Sancerrois ; elle est devenue ainsi, une sorte d’ambassadrice du Berry en Wallonie.

Cette berrichonne de souche  a vécu son enfance au Clou de Senneçay, a fait ses études primaires à Levet et ses études secondaires au Lycée Marguerite de Navarre à Bourges où elle a obtenu son Baccalauréat en 1968. A 15 ans, elle a créé sa première troupe de théâtre (G.T.L, groupe théâtral de Levet) et l’a animée pendant quatre ans. Elle a fait ensuite des études de sociologie à Tours et à Lille (D .U.E.L), puis a fait une formation à l’Ecole Normale de Douai  en 1970,  a enseigné au Centre des Paralysés de France à Villeneuve d’Asq (Lille) où elle a obtenu son Certificat d’Aptitude Pédagogique en 1971 , puis dans une école de Plein air à Marcq en Barœul (classe de socialisation).

En 1973, elle est partie vivre en Belgique où elle a animé une école de devoirs puis a participé à une des premières expériences de Télévision Communautaire à Namur (Radio-télévision-animation) en tant qu’animatrice et administratrice puis en  juillet 1973, a été engagée comme directrice du Centre Rural de Jeunesse. Elle a suivi diverses formations, entrainement mental à Peuple et Culture à Grenoble et à Arlon, des stages de ciné-clubs, de montages audio-visuels et de vidéo, de cinéma et de super 8, d’expression corporelle et de théâtre. A partir des années 1975, elle a créé  le festival du Centre rural qu’elle a animé jusqu’en 1995, puis en 1983, la première Rencontre Franco-Belge avec le Berry. En 1984, elle a créé le premier festival de bandes dessinées en collaboration avec la Maison de la Culture de Namur ainsi que la première ludothèque de la Province de Namur, enfin en 1986,  a réalisé un épisode d’un feuilleton télévisé Anaïs qui est devenu par la suite un téléfilm. A partir de 1988, elle s’est tournée vers le théâtre et a dirigé  six troupes de théâtre, (enfants, jeunes, adultes) jusqu’en 1996.

Pendant  ses 25 ans de vie professionnelle en Belgique, elle a passée toutes ses vacances dans le Bas-Berry dans sa maison de campagne à Tranzault où elle s’est  prise de  passion pour George Sand, elle conçoit d’ailleurs en 1986 pour la Sous-Préfecture de La Châtre, un projet d’animation globale autour de George Sand et est choisie pour devenir animatrice du Pays d’Accueil du Boischaut-Sud. Ce projet ne verra pas le jour (le Pays d’accueil Boischaut-Nord (Valençay) seul,  sera reconnu). Elle a quitté la Belgique en 1996 pour revenir vivre en Berry où elle a ouvert à Blancafort, des chambres d’hôtes classées 4 épis dans sa maison, afin d’y animer des weekends et séjours à thème littéraires et autres (13 thèmes de découverte du Berry).

En 1999, elle reçoit le prix  Coup de cœur (national) au Salon des vacances en France pour son weekend « Dans les pas d’Alain-Fournier ». En 1998, elle crée dans sa demeure de  la Renardière, les Dimanches Marie, sorte de café littéraire, « le dernier salon où l’on cause berrichon » puis des Soupers Berrichons Littéraires qu’elle animedans des auberges à Sancerre, Bourges et Sancoins. En 2001, les premières Journées de Marie du Berry voient le jour (elle propose aux Berrichons de partir dans les pas des écrivains: Balzac, Alain-Fournier, Marguerite Audoux, George Sand, Maurice Genevoix, Claude Seignolle etc). En 2002, elle fonde avec son mari, l’association Les Amis de Marie du Berry, ferme ses chambres d’hôtes et ses weekends à thème en 2003 pour se consacrer entièrement à l’association.

A ce jour, une centaine de balades littéraires ont été réalisées et  proposées aux membres de l’association (à raison de 7 journées ou randonnées littéraires, 6 Dimanches Marie et 3 Soupers Berrichons Littéraires par an). Tous les écrivains du Berry ou ayant eu un rôle dans le Berry, conteurs et poètes ou mémorialistes ont été mis à l’honneur. Elle a fait partie du Comité Départemental du Tourisme du Cher et  du conseil d’administration de l’Office du Tourisme d’Aubigny pendant 10 ans. En 2008, elle reçoit la médaille du tourisme qu’elle refuse à cause du projet d’épandage des boues d’Achères (région parisienne) dans les campagnes berrichonnes. A partir de 2008, elle crée des spectacles théâtraux qu’elle joue  en solo, (Marie la louve, Laissez verdure/George Sand, Ceux de l’arrière/Gusse)  En 2011, elle écrit Les Balades Littéraires de Marie du Berry et les publie aux Editions C.P.E. Elle a collaboré  également à deux livres édités par C.P.E « Reflets en Berry » et « Les histoires extraordinaires en patois et en Français ». En 2013, elle publie son premier  roman Marie Sorcelle et  participe à l’appareil critique du Grand Meaulnes réédité par Bleu Autour « Voyage dans la Sologne du Grand Meaulnes ».

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
partagez !