La littérature près de chez vous

Le moulin du Frau

Le moulin du Frau

  • Collection : Terroir Classique
  • Auteur : Eugène LE ROY
  • 14 x 22.5 cm - 320 pages - noir&blanc
  • 19 €

Présentation

Hélie Nogaret, dont le père s’était fixé à Périgueux, quitte la ville à 20 ans, juste après la mort de sa mère, pour aller vivre chez son oncle Sicaire, meunier. Le jeune homme envisage de succéder au meunier. Ce roman est une peinture, étonnante de vérité et de couleur, de la vie campagnarde périgourdine. On y trouve toutes les manifestations d’autrefois : le baptême, le mariage, les noces, les funérailles, les fêtes, les veillées, les foires, les cultures, les métiers campagnards, les jalousies entre goujats de village, les batteries, les danses, les instruments de musique, la gastronomie locale, les superstitions… Le Moulin du Frau est de ces livres à la saveur intime et simple que l’on relit avec plus de plaisir que la fois précédente.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
partagez !

Auteur

Eugène Le Roy est le fils d’un couple de domestiques qui travaillaient pour le baron au château de Hautefort. Il est né en 1836. Leur emploi força ses parents à le placer en nourrice chez des paysans. Il fréquenta une école rurale du Périgord. Il a fait carrière dans l’administration, même si ses convictions trop républicaines
pour son époque ont perturbé sa carrière. De son vivant, il ne jouissait pas d’une renommée aussi importante que d’autres auteurs « régionalistes », comme Frédéric Mistral, Alphonse Daudet, René Bazin ou Erkmann-Chatrian. Ce n’est que dans la seconde moitié du XXe siècle que son roman le plus connu, Jacquou le Croquant, écrit après Le Moulin du Frau, a bénéficié d’une très grande popularité. Eugène Le Roy a pris retraite à Montignac. Il a refusé la légion d’honneur en 1904. Il décéda en 1907 et fut inhumé civilement.

Critique

Nos Suggestions