La littérature près de chez vous

Le Matachin

Le Matachin

  • Collection : Terroir Classique
  • Auteur : Max BUCHON
  • 14 x 22.5 cm - 144 pages - noir&blanc
  • 15,20 €

Présentation

Le Matachin, c’est ce quartier de Salins, à la fois « le plus pauvre et le plus pittoresque » de la ville, avec ses petits commerces et ses maisons décrépites, et où jadis un seigneur installa son chenil, sa « meute à chiens » selon l’expression populaire, d’où le nom du quartier. C’est ici, dans la seule maison vraiment coquette du quartier, que vit la douce et belle Fifine, avec son père Josillon, le vigneron. Entre ses travaux de couture et ce père qui l’adule et l’entoure de mille prévenances, Fifine a tout pour être heureuse, et le mariage est la dernière pensée qui lui vienne à l’esprit. Pourtant, n’a-t-elle pas remarqué, l’autre jour, une bien curieuse chose, qui est venue troubler ses certitudes ? Que signifiait cette tache bleue, fugacement aperçue de sa fenêtre, dissimulée au milieu des vignes ? Cette tache bleue, c’était la blouse de voiturier que porte le Grand Manuel, un garçon aussi costaud et vaillant qu’il est timide. Manuel aime Fifine en secret, et se désespère, car il ne se sent pas digne de la jeune fille. Comment ! lui, le voiturier, qui s’échine au transport ingrat des coupes de bois à destination des chantiers de marine ; lui, qui a fait le désespoir de sa mère, la Jeanne Antoine, en choisissant cette existence tumultueuse de grand chemin ; lui, dont les collègues sont perdus de réputation auprès des habitants de Salins, qui les tiennent pour des rustres, des voyous même, qui passent leur temps à boire et à se bagarrer ; lui, Manuel, il épouserait Fifine, si délicate, si distinguée, si prévenue contre les gens de son métier, si rétive aux fiançailles ? Et pourtant… peut-il être sûr qu’il n’arrivera pas à la séduire ? Dans ce roman de terroir touchant et convivial, le lecteur, tout en suivant la quête amoureuse de Manuel, tombera sous le charme de ce quartier du Matachin au milieu du XIXe siècle, avec ses habitants hauts en couleur et au grand coeur, admirablement croqués par la plume de Max Buchon.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
partagez !

Auteur

Ami d’enfance de Gustave Courbet, Max Buchon est né à Salins, en où il est mort en 1869. Poète, romancier et traducteur français, il écrivait l’âme de la Franche-Comté. Il a su décrire les conditions de vie de la population comtoise du XIXe siècle et restituer la vie quotidienne du petit peuple des vignerons, des paysans, des marchands… Fils d’un ancien officier, il fit ses études en Suisse. De retour à Salins, il se consacra à l’écriture et fut rédacteur du journal Rouge. Engagé politiquement avec les socialistes, il a été adjoint au maire de Salins. Après le coup d’État de Louis Napoléon, il est expulsé vers la Suisse. Il est amnistié en 1856 et rentre à Salins.

Critique

Nos Suggestions