La littérature près de chez vous

Le maître du pain

Le maître du pain

  • Collection : Terroir Classique
  • Auteur : Lucy ACHALME
  • 14 x 22.5 cm - 176 pages - noir&blanc
  • 15,20 €

Présentation

Les maître du pains, publié en 1919, c’est l’histoire d’une des dernières communautés agricoles en Auvergne. Les communautés agricoles ou associations de parsonniers ont existé un peu partout en France au Moyen Âge, et principalement à l’époque féodale. Dans bon nombre de régions elles disparurent avant le XVIIe siècle. L’Auvergne, plus particulièrement dans les environs immédiats de Thiers, est sans conteste la dernière région où elles ont subsisté. Dans le roman, le côté autarcique et vase clos de cette communauté, bien organisée, rigide et fermée au monde extérieur, va être mis à mal par l’arrivée du progrès, en l’occurrence une batteuse mécanique. Les anciens et les modernes vont s’affronter sur le bien-fondé d’un tel changement, mais rien n’y fera, « le ver est dans le fruit », et c’est la fin d’une époque avec ses soubresauts, ses intrigues, ses passions ! Avec la machine, arrivent des hommes « nouveaux » pour la faire tourner ; des hommes venus d’ailleurs, de la ville, avec une autre vision, une autre histoire ; des hommes ouvrant une autre perspective que la vie cloîtrée d’une ferme de montagne. La communauté va se fissurer et l’une des jeunes filles va suivre « le progrès » vers la ville… Ce roman fait une description très réaliste de ces communautés en montrant le changement qui s’opère dans le monde rural.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
partagez !

Auteur

Lucy Achalme était une Parisienne, fille d’un entrepreneur en maçonnerie. Son père aurait notamment oeuvré à la construction de la basilique du Sacré-Coeur. Elle a épousé un Auvergnat, puis a suivi son médecin de mari dont la famille possédait de château de Maubec à Escoutoux, où elle est tombée amoureuse de la région. Écrivain, elle a écrit des livres engagés à vocation féministe, une pièce de théâtre et Les maîtres du pain, considéré par beaucoup d’Auvergnats comme le plus beau tableau poétique de la campagne auvergnate du début du XXe siècle.

Critique

Nos Suggestions