La littérature près de chez vous

Jean-Claude PONÇON

Né à Neuilly-sur-Seine le 9 juin 1937 loin de ses racines Dunoise, Jean-Claude PONÇON appartient à la Beauce pouilleuse comme un Corse à son île. Fils d’instituteur, il nomadisa d’école primaire en école primaire… Cet enfant de la laïque ne fut ni un écolier de village comme les autres, ni l’élève studieux qu’on attendait ! Ses romans  « Cour des filles »  et « La Braconne » paru pour la première fois chez Jean-Claude Lattés en 1989 en témoignent

Cette situation particulière le conduisit à pratiquer l’art de la fugue dans les champs et les bois. Il quitta la maison familiale à 17 ans et il réussit, tant bien que mal, à assurer sa subsistance tout en suivant, en pointillés, les cours de l’école de Notariat de Paris et ceux de l’école du Louvre.

Après l’Algérie, il entra à la Compagnie Générale des Eaux et fit un stage au sanatorium où il rencontra Alphonse Boudard (prix de l’Académie Française et Prix Renaudot) qui resta « son grand frère » en littérature et qui l’encouragea à écrire « Les Hauts du Loir » en 1984 et le « Mercelot  d’Adélaïde » en 1986.

Auteur  de 22 ouvrages et de l’adaptation cinématographique de l’un d’eux, il est aussi réédité en collection de poche : J’ai Lu et Pocket

Son roman « Le dernier porteur d’eau » – Editions Du Rouergue en 2004 fut couronné par le prix « Mémoire d’Oc » en 2005

Louis Nucéra écrivait dans le « Monde » en 1989  qu’il faisait un « travail d’ethnologue amoureux ». Il s’exprime dans ses livres avec une verve savoureuse dont Alphonse Boudard disait qu’elle est de la plus belle eau. Il nous décrit le monde présent ou passé de nos provinces avec une ironie douce-amère qui fait de lui un écrivain à part dans la littérature de terroir. « Marinier » au contraire nous fait pénétrer chez les hommes des fleuves et des canaux. IL aime changer de genre, le quiproquo de « La peine à jouir » en est le meilleur exemple !

Dans « Les Nouveaux Ruraux » il dresse avec Gérard Turpin et Michel Cordeboeuf, le panorama d’une révolution du quotidien de la vie à la campagne que chacun vit ou a vécu sans toujours bien en percevoir l’étendue. Avec « Le Fantassin d’Argile » nous pénétrons dans l’univers de la grande guerre et avec « Paysannes » dans celui des femmes de la terre. « Chronique d’allers-retours » raconte la vie à Paris d’un campagnard devenu citadin malgré lui. Et enfin pour faire bonne mesure, il édite ses « Contes et Légendes de la Beauce et du Dunois » en même temps que la 4ème édition de « La Braconne ». « Le diable à treize »  l’amène à retrouver les mystères de l’histoire de France.

Dans la « République des Animaux » un petit livre où un chien parle à l’oreille de son maître, nous découvrons un Ponçon ironique et tendre à l’égard du petit monde animal qui nous entoure.

En réalité entre les lignes, c’est un peu l’histoire de l’auteur qui apparaît, une forme de marginalité intellectuelle, un style, une écriture d’une belle qualité, comme en témoigne son dernier roman « Blé Dur Blé Tendre » aux éditions Marivole où l’amour de la terre conduit à des rebondissements imprévus, et au-delà de sa production littéraire il fut ou est encore :

 

BIBLIOGRAPHIE

•  Juillet 1984 – Les Hauts du Loir – Editions Alphonse Marré (nouvelles)
•  Octobre 1986 – Le Mercelot d’Adélaïde – Editions Alphonse Marré (roman)
•  Décembre 1986 – Contes de Noël en Beauce – Editions Alphonse Marré
•  Février 1989 – La Braconne – Jean-Claude Lattés (roman)
•  Novembre 1990 – Broussailles – Editions Christian Puybaret  (nouvelles) Prix littéraire de la Haute Vallée du Loir 1991
•  Novembre 1992 – Revenir à Malassise – Cherche-Midi Éditeur (roman)
•  Décembre 1992 – Histoire du syndicat des eaux de l’Ile de France  (document réalisation SEDIF-EDIF)
•  Octobre 1994 – Le Fantassin d’Argile – Cherche-Midi Éditeur  (roman)
•  1996 – La Braconne – (réédition )  Cherche-Midi
•  Avril 1998 – Marinier – Éditions du Rocher (récit)
•  Mai 2001 – La Reine des Grinches – Éditions Findakly  (récit-nouvelles)
•  Novembre 2001 – Cour des Filles – Éditions Cheminements  (roman)
•  Mars 2002 – Ceux de par ici – Éditions Findakly  (nouvelles)
•  Novembre 2002 – Paysannes – Éditions Cheminements  (document)
•  Février 2004 – La Peine à jouir – CRL Éditions (roman) –  Prix Papyrus 2004
•  Octobre 2004 – Le Dernier Porteur d’Eau  Éditions du Rouergue (roman)  Prix Mémoire d’Oc 2005
•  Février 2007 – Les Nouveaux Ruraux – Éditions Cheminements (document)
•  Novembre 2008 – Chronique d’Allers-retours – JLS Éditions
•  Mars 2009 – Enfance(s) – Collectif  d’écrivains Ibidem – La Framboisière
•  Octobre 2010 – Contes et Légendes  Pays de Beauce et Pays Dunois – distribution Sodis
•  Octobre 2010 – Le diable à treize – l’Àpart éditions
•  Octobre 2010 – La Braconne (4ème édition) –  l’Àpart éditions
•  Juin 2012 – La République des Animaux – l’Àpart éditions
•  Octobre 2013  – Blé dur Blé tendre – CPE Marivole

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
partagez !